Comment configurer la surveillance IGMP sur les switches Omada pour le scénario IPTV d'un hôtel

Guide de Configuration
Mis à jour04-02-2024 12:57:28 PM 4721
Ce document concerne les modèles suivants : 

S'applique à : switches Omada L2+ et L3, contrôleur Omada SDN V5 et supérieur.

 

Cet article explique comment configurer la surveillance IGMP sur les switches Omada dans le scénario IPTV de l'hôtel, y compris le mode autonome et le mode contrôleur.

 

Remarque : toutes les commandes CLI présentées dans cet article ne réaliseront que les fonctionnalités de base et prendront uniquement comme exemple les ports Gigabit Ethernet. Pour une configuration et des paramètres plus détaillés, veuillez consulter le Guide CLI.

 

1. Topologie typique

Dans le scénario IPTV de l'hôtel, topologie typique comme ci-dessous :

Contrairement aux scénarios SOHO, la plupart des serveurs IPTV ou des sources de multidiffusion IPTV sont inclus dans le réseau LAN de l'hôtel, de sorte que le flux de multidiffusion ne proviendra pas du côté WAN. La source IPTV est généralement connectée au switch principal ou à un commutateur d'accès, puis au commutateur principal afin que le flux de multidiffusion puisse être distribué à tous les appareils IPTV du réseau local. Les commutateurs d'accès sont ensuite connectés au switch principal et se connectent également aux téléviseurs de l'hôtel directement ou via les points d'accès de la chambre.

 

2. Comment fonctionne le système IGMP

Le système IGMP se compose de plusieurs parties : Multicast Source, IGMP Querier, IGMP Snooping, IGMP Receiver, vérifiez la figure ci-dessous :

 

Cette figure montre une structure de base du système IGMP. Pour notre produit, le périphérique exécutant IGMP Snooping est le commutateur, et notre commutateur peut également être configuré en tant que IGMP Snooping Querier, pour remplacer le demandeur dans cette figure.

Dans IGMP Snooping v2, il existe trois types de paquets IGMP : la requête IGMP, le rapport IGMP et la sortie IGMP. Pour la source de multidiffusion, si elle ne prend pas en charge la fonctionnalité de requête, elle diffusera simplement tous les flux, ce qui constitue un gaspillage de ressources réseau, et l'activation de la surveillance IGMP s'en chargera. Le demandeur enverra une requête IGMP, qui consiste en une requête générale et une requête spécifique. Ici, il s'agit généralement d'une requête générale, qui demandera s'il y a un périphérique demandant un flux de multidiffusion, et la requête IGMP sera transmise par les switches et atteindra finalement l'IGMP. Récepteur tel qu'un IPTV, si quelqu'un souhaite regarder une certaine chaîne, l'IPTV enverra un rapport IGMP, qui comprend les informations de cette chaîne pour demander ce flux, qui rejoindra également ce groupe de multidiffusion. Lorsque l'utilisateur passe à un autre canal, ce qui signifie que l'IPTV ne demande plus ce flux, il enverra l'IGMP Leave pour quitter ce groupe de multidiffusion.

Pour tous les appareils exécutant IGMP Snooping, il existe deux types de rôles de port pour faciliter la création de groupes de multidiffusion : le port du routeur et le port membre. Pour un switch, le port recevant le paquet de requête IGMP deviendra le port du routeur et les ports recevant le rapport/sortie IGMP deviendront le port membre. Vous pouvez également supposer que le port du routeur est le port le plus proche du demandeur sur un switch et que les ports membres sont les ports les plus proches des récepteurs. Ainsi, après le processus de requête mentionné précédemment, le commutateur exécutant IGMP Snooping créera des groupes de multidiffusion, y compris l'adresse IP de multidiffusion de ce flux, le VLAN sur lequel ce flux s'exécute et les ports participant à ce groupe, y compris le port du routeur et le port membre. . Comme mentionné précédemment, la source de multidiffusion diffusera simplement le flux dans le réseau. Une fois les groupes de multidiffusion créés, le commutateur transmettra uniquement le flux de multidiffusion correspondant uniquement au port du routeur et aux ports membres, et les paquets IGMP Report/Leave ne seront envoyés qu'au port du routeur. transféré du port membre vers le port du routeur.

Le processus de travail de base d'IGMP v2 est le suivant, et IGMP v3 a réalisé certaines fonctionnalités pour rendre l'ensemble du processus plus efficace, mais le processus de base et la théorie sont les mêmes que ceux de la v2.

 

3. Principes généraux de configuration

Nous présenterons ici les principes généraux de configuration pour la surveillance IGMP, en prenant la topologie précédente comme exemple. Voici quelques recommandations que nous avons formulées lors de la configuration de la surveillance IGMP, qui aideront à éviter les dysfonctionnements et à améliorer l'efficacité de l'appareil, offrant ainsi une meilleure expérience utilisateur.

 

3.1 Désactivez les fonctionnalités IGMP pour le routeur.

Dans le scénario IPTV d'un hôtel, comme la source IPTV est incluse dans le LAN, le flux de multidiffusion n'entrera pas du côté WAN et le routeur ne participera pas à l'ensemble du processus IGMP. Si vous activez la fonctionnalité IGMP sur le routeur, celui-ci sera reconnu comme un demandeur, de sorte que le port du commutateur qui s'y connecte deviendra un port de routeur, et après cela, une copie de tous les flux de multidiffusion sera transmise au routeur. provoquant une charge inutile sur le routeur, ce qui peut entraîner une occupation élevée du processeur et de la mémoire sur le routeur, affectant le fonctionnement normal du routeur. C'est la raison pour laquelle il est recommandé de désactiver la fonctionnalité de requête IGMP ou de proxy IGMP sur le routeur, qu'il s'agisse d'un routeur TP-Link ou d'un autre fournisseur.

 

3.2 Activer l'abandon des paquets provenant de groupes de multidiffusion inconnus.

Lors de la configuration de la surveillance IGMP, vous pouvez choisir de transférer ou de supprimer les paquets de groupes inconnus. Ici, nous vous recommandons de choisir de supprimer tous les paquets des groupes inconnus, la raison est que pour les groupes inconnus, il n'y a pas de table enregistrant les ports membres, donc en réalité le commutateur ne sait pas où ces paquets doivent être transférés, et si vous choisissez de les transférer, ils seront diffusés, entraînant un gaspillage des ressources réseau, le meilleur choix est donc de les supprimer.

 

3.3 IGMP Snooping Querier doit être le plus proche de la source.

Dans le scénario IPTV d'un hôtel, comme la source a besoin d'un rapport des appareils finaux pour déterminer les flux à diffuser en multidiffusion, un IGMP Snooping Querier est nécessaire. Il ne doit y avoir qu'un seul demandeur dans le réseau et doit être configuré uniquement sur le commutateur le plus proche de la source IPTV. Consultez la figure suivante pour une explication plus intuitive :

 

Ici, vous pouvez voir que le Querier enverra une requête IGMP à d'autres, ce qui signifie qu'il ne recevra aucune requête IGMP des autres, il n'y a donc pas de port de routeur sur le Querier, car nous savons que le commutateur avec la surveillance IGMP activée le fera. transmettre le rapport IGMP au port du routeur, donc dans ce scénario, ce demandeur ne transmettra le rapport IGMP à personne. L'autre commutateur ne recevra aucun rapport IGMP, donc aucun groupe de multidiffusion ne sera créé, bien que la source de multidiffusion continue d'envoyer les flux, tous seront considérés comme des flux de groupes inconnus et seront abandonnés car il n'y a pas de multidiffusion. groupe créé sur ce commutateur. Réglez le commutateur sur la source de multidiffusion car Querier évitera ce problème, la surveillance IGMP pourra prendre effet sur l'ensemble du réseau, économiser les ressources réseau tout en assurant la fonction de multidiffusion normalement.

 

3.4 La suppression rapide des congés et des rapports doit être la plus proche du périphérique final.

Le congé rapide supprimera le port du groupe IGMP immédiatement lorsque le commutateur reçoit le congé IGMP du périphérique final, de sorte que l'IPTV puisse passer à un autre canal plus rapidement, offrant aux utilisateurs une expérience fluide. Si elle n'est pas activée, une autre requête spécifique sera envoyée après. recevoir un congé IGMP afin de déterminer s'il y a plus d'IPTV demandant ce flux.

La suppression des rapports collectera les rapports IGMP pour un même flux provenant de différents ports membres et enverra finalement un seul rapport IGMP via le port du routeur, ce qui réduira la charge de la liaison montante. Il est recommandé d'activer la suppression des rapports dans les grands réseaux de multidiffusion, par exemple sur trois à quatre centaines d’IPTV installées.

Si vous devez activer ces deux fonctionnalités, pensez à les configurer sur le switch d'accès ou sur le switch connectant directement les IPTV. Vérifiez la figure ci-dessous :

 

Pour un départ rapide, vous devez vous assurer qu'il n'y a qu'un seul IPTV connecté à ce port, donc mettre fin au flux dès que le congé IGMP est reçu n'affectera pas les autres IPTV regardant la même chaîne. Il n'est pas recommandé d'activer le départ rapide dans le scénario illustré dans la figure lorsque plusieurs IPTV sont connectés sur un port membre, l'activation du départ rapide sur ce port interrompra le flux pour un autre téléviseur toujours en train de regarder, c'est la même chose si vous l'activez sur tous les commutateurs de liaison montante de niveau supérieur, alors n'oubliez pas d'activer le départ rapide uniquement sur le commutateur d'accès et les ports se connectant à un seul IPTV.

Pour la suppression des rapports, son activation sur le commutateur d'accès permettra d'économiser le plus de ressources réseau pour l'ensemble du réseau, le nombre total de paquets de rapport IGMP sera réduit dès le début et économisera la bande passante des liaisons montantes, supprimant le rapport sur le commutateur principal mais pas l'accès. le changement n’aura aucun sens.

 

3.5 Dans le cas où vous disposez de plusieurs sources IPTV sur le réseau local.

Parfois, il y a plusieurs sources IPTV dans le réseau, il est recommandé de les connecter au même commutateur et de définir ce commutateur comme IGMP Snooping Querier, ce commutateur enverra également une requête générale à toutes les sources IPTV.

Si vos sources IPTV répondent à la requête, le commutateur établira également des groupes IGMP pour ces sources IPTV, enregistrant le port d'où provient chaque flux, afin que le flux ne soit pas transféré vers une autre source IPTV, provoquant une charge importante ou un dysfonctionnement de la source. .

Si votre source IPTV ne répond pas à la requête IGMP, vous avez deux choix :

La première consiste à configurer l'isolation des ports et à bloquer la communication entre les ports connectés à chaque source IPTV.

Vous trouverez ci-dessous les méthodes de configuration en mode autonome et en mode contrôleur.

  • Configurez l'isolation des ports en mode autonome :

Accédez à L2 FEATURES – Switching – Port – Port Isolation , ici vous verrez un tableau montrant les ports et leur liste de transfert, le port ne pourra communiquer qu’avec les ports inclus dans la liste des ports de transfert.

 

Cliquez sur Modifier en haut à droite du tableau pour modifier la liste de transfert. Par exemple, je souhaite couper la communication entre les ports 1 et 2, sélectionnez simplement le port 1 et désélectionnez le port 2 pour sa liste de ports de transfert, cliquez sur Appliquer.

  • Configurez l'isolation des ports en mode contrôleur :

En mode contrôleur, allez dans Appareils , cliquez sur l'appareil connecté à plusieurs sources IPTV, dans la page de configuration privée de l'appareil, allez dans Ports , cliquez sur le bouton d'édition des ports connectés aux sources IPTV, cochez Remplacements de profil , puis cochez Isolation des ports. .

En mode contrôleur, la communication entre les ports avec l'isolation des ports activée sera coupée, mais conservera la communication normale entre les ports activés et l'isolation des ports désactivée.

Veuillez noter que lors de la configuration du remplacement de profil avec cette méthode, le remplacement de profil est activé, ce qui remplacera les configurations que vous avez effectuées dans le profil de port, n'oubliez pas d'apporter les modifications nécessaires ici.

 

La seconde consiste à configurer un groupe IGMP statique sur le commutateur, à créer manuellement les groupes et à attribuer des ports membres pour garantir que le flux ne sera pas transmis d'une source IPTV à une autre.

Ci-dessous les méthodes de configuration en mode autonome et en mode contrôleur :

 

  • Configurez un groupe de multidiffusion statique en mode autonome :

Accédez à FONCTIONNALITÉS L2 – Multidiffusion – Surveillance IGMP – Configuration du groupe statique , c'est ici que vous pouvez configurer le groupe de multidiffusion statique en mode autonome, vous pourrez lier manuellement l'IP de multidiffusion, l'ID de VLAN et les ports membres désignés.

 

Lorsque vous entrez dans la page de configuration du groupe statique, vous verrez le tableau des groupes de multidiffusion statique, cliquez sur Ajouter en haut à droite du tableau pour commencer à configurer un nouveau groupe statique, saisissez simplement l'adresse IP de multidiffusion correspondante, l'ID de VLAN que ce flux de multidiffusion exécute. et sélectionnez les ports membres que vous souhaitez ajouter. Dans ce scénario, sélectionnez simplement le port connecté à l'une de vos sources IPTV et un autre port connecté au réseau principal. Par exemple, j'ai l'une des sources IPTV connectée au port 1. et le port 3 connecté au commutateur principal, j'ajoute donc simplement les ports 1 et 3 dans le groupe statique. Une fois configuré, le flux de multidiffusion provenant d'une source IPTV sera transmis uniquement au réseau principal mais pas à une autre source IPTV.

 

  • Configurez un groupe de multidiffusion statique en mode contrôleur :

En mode contrôleur, l'isolation du port doit être configurée via le modèle CLI.

Accédez à Paramètres – Configuration CLI – CLI du périphérique , cliquez sur Créer un nouveau profil CLI du périphérique , entrez un nom, une description, puis entrez les commandes CLI.

Par exemple, une de mes sources IPTV est connectée au port 1 et le port 3 est connecté au commutateur principal, cette source IPTV envoie le flux avec IP 235.0.0.1, fonctionnant dans le VLAN 10, voici la commande :

ip igmp snooping vlan-config 10 interface statique 235.0.0.1 gigabitEthernet 1/0/1,1/0/3

Comme vous devez configurer plusieurs groupes de multidiffusion, vous pouvez saisir ici toutes les commandes groupe par groupe. Après avoir terminé de saisir les commandes, cliquez sur Suivant et choisissez le périphérique auquel vous souhaitez appliquer la CLI.

Cliquez ensuite sur Confirmer , puis sur Enregistrer et vous verrez ce modèle CLI que vous venez de créer, cliquez sur Appliquer pour l'appliquer sur les appareils choisis. Vous pouvez également vérifier s'il a été appliqué avec succès en cliquant sur Afficher les détails de la CLI dans le coin supérieur droit.

 

4. Configuration en mode autonome

Après être entré dans l'interface graphique Web, vous trouverez les configurations liées à IGMP dans L2 FEATURES – Multicast – IGMP Snooping . Vous le trouverez divisé en quatre parties : configuration globale, configuration du port, configuration du groupe statique, authentification IGMP. Nous présenterons la configuration de ces pièces.

 

4.1 Configuration globale

Il s'agit de la page de configuration de base d'IGMP Snooping. Pour les commutateurs participant à IGMP, vous devez activer IGMP Snooping.

  • Surveillance IGMP : cocher l'option Activer l'activera globalement sur l'appareil.
  • Version IGMP : Le protocole IGMP est rétrocompatible, vous pouvez donc simplement choisir la v3, il fonctionnera bien avec d'autres appareils prenant en charge uniquement la v1 ou la v2.
  • Groupes de multidiffusion inconnus : il décide de la manière dont le commutateur traitera le flux sans qu'aucun groupe IGMP n'existe, ce qui signifie qu'actuellement personne ne veut le regarder ou qu'il s'agit d'un flux envoyé à un groupe inconnu. Il est recommandé de le définir sur Supprimer afin d'économiser les ressources réseau.
  • Validation de l'en-tête : l'activer vérifiera quelques sommes dans l'en-tête, si les sommes ne correspondent pas au protocole IGMP, ce paquet sera abandonné. Nous suggérons de ne pas l'activer car certains fournisseurs IPTV peuvent ne pas suivre de près le protocole correspondant, ce qui empêche les paquets créés de passer la validation et sont abandonnés, entraînant un dysfonctionnement de l'ensemble du système.

Une fois la configuration de ces quatre options terminée, n'oubliez pas de cliquer sur Appliquer pour l'appliquer à l'appareil.

Pour la configuration IGMP VLAN, il affichera tous les VLAN créés sur l'appareil, généralement tous les flux IPTV s'exécutent dans un VLAN dédié, veuillez donc d'abord créer une interface VLAN pour le flux IPTV, puis vous trouverez ce VLAN dans le VLAN IGMP. Configuration. Vous pouvez cliquer sur le bouton Modifier à droite de ce VLAN et accéder à la page de configuration du VLAN.

  • Statut de surveillance IGMP : cochez Activer pour activer la surveillance IGMP pour le VLAN.
  • Départ rapide, suppression des rapports : décidez si vous souhaitez activer le congé rapide et la suppression des rapports sur cet appareil, veuillez suivre le principe du chapitre précédent.
  • Temps de vieillissement du port membre, temps de vieillissement du port du routeur, temps de congé : conservez la valeur par défaut ou configurez-le comme vous le souhaitez.
  • IGMP Snooping Querier : veuillez consulter le chapitre précédent pour savoir où vous devez activer le commutateur en tant que IGMP Snooping Querier. Cochez Activer pour définir ce commutateur comme IGMP Snooping Querier et configurer les paramètres, notamment l'intervalle de requête, le temps de réponse maximum, l'intervalle de requête du dernier membre et le nombre de requêtes du dernier membre. Vous pouvez simplement le conserver par défaut ou le définir manuellement à votre guise. Pour l'IP de la source de requête générale, il s'agit de l'adresse IP utilisée pour envoyer la requête IGMP. Habituellement, vous devez la définir comme adresse IP de ce commutateur, il vous sera donc plus pratique de vérifier les paquets envoyés par ce demandeur.
  • Ports de routeur statiques, ports de routeur interdits : pas besoin de configuration.

Une fois la configuration IGMP VLAN terminée, cliquez sur Enregistrer .

 

4.2 Configuration des ports

Après avoir configuré IGMP sur cet appareil globalement et par VLAN, vous devez également effectuer la configuration du port, vous pouvez le configurer par port ou groupe LAG. Vous devez configurer l'état de surveillance IGMP et de sortie rapide pour chaque port ou groupe LAG.

Ici, vous verrez que pour IGMP Snooping et Fast Leave, vous pouvez également choisir de les activer ou de les désactiver par port. Par défaut, IGMP Snooping est activé sur tous les ports et Fast Leave est désactivé sur tous les ports. Explication comme ci-dessous :

  • Surveillance IGMP : vous pouvez choisir de l'activer ou de la désactiver globalement, par VLAN et par port. Pour l'activer sur le port A inclus dans le VLAN B, vous devez activer la surveillance IGMP globalement, dans le VLAN B et sur le port A, la surveillance IGMP ne prendra effet sur un port que lorsque la surveillance IGMP est activée sur ces trois couches.
  • Congé rapide : vous pouvez choisir de l'activer ou de le désactiver par VLAN et par port et cela prendra effet avec une seule couche activée. Par exemple, les ports A et B sont inclus dans le VLAN C. Si vous l'activez uniquement dans le VLAN C, même si vous ne l'activez pas sur les ports A et B, cela les affectera également. Si vous l'avez activé sur le port A mais pas sur le port B et le VLAN C, cela prendra également effet sur le port A.

 

4.3 Configuration du groupe statique

Dans Static Group Config, vous pouvez cliquer sur Add pour configurer et ajouter des groupes IGMP statiques. Pour ajouter un groupe, vous devez configurer l'adresse IP de multidiffusion pour ce groupe ainsi que le VLAN exécutant ce groupe de multidiffusion. Choisissez ensuite les ports membres que vous souhaitez ajouter manuellement à ce groupe de multidiffusion statique. Une fois ajoutés, tous les groupes de multidiffusion statiques, y compris leur ID de VLAN et leur IP de multidiffusion, les ports membres seront affichés dans le tableau.

 

4.4 Authentification IGMP

Conservez-le par défaut.

 

5. Configuration en mode contrôleur

Lorsque vous utilisez les appareils en mode contrôleur, la première étape consiste également à créer un VLAN pour IGMP, accédez à Paramètres – Réseaux câblés – LAN – Réseaux , cliquez sur Créer un nouveau LAN , configurez-le en tant que VLAN, s'applique uniquement aux commutateurs, puis cochez pour activer. l'IGMP Snooping, si vous avez besoin de la version IPv6, cochez également pour activer MLD Snooping. Cliquez ensuite sur Enregistrer.

 

Ici, la configuration de l'interface graphique est terminée, vous devrez configurer les autres paramètres via le modèle CLI.

Accédez à Paramètres – Configuration CLI – CLI du périphérique , cliquez sur Créer un nouveau profil CLI du périphérique , entrez un nom, une description, puis entrez les commandes CLI.

A noter que vous pouvez également choisir de configurer cet appareil en mode autonome, et d'exporter son fichier de configuration, puis de le copier ici.

Vous trouverez ci-dessous les commandes CLI permettant de configurer la surveillance IGMP basée sur la topologie présentée au chapitre 1 et les principes du chapitre 3 (avec l'ID de VLAN IPTV = 100) :

 

  • Commutateur principal et commutateur d'agrégation :

ip igmp snooping drop-inconnu

 

  • Passer d’accès à l’IPTV :

ip igmp snooping drop-inconnu

ip igmp snooping vlan-config 100 suppression de rapport

ip igmp snooping vlan-config 100 immédiatement-leave (Si tous les ports de ce commutateur se connectent à un seul IPTV, sinon, n'utilisez pas cette commande et utilisez la commande ci-dessous pour l'activer par port)

interface gigabitEthernet 1/0/1

ip igmp espionnant congé immédiat

#

 

  • Accédez au commutateur vers la source IPTV :

ip igmp snooping drop-inconnu

ip igmp espionnant vlan-config 100 requêteur

 

Pour plus de commandes CLI utilisées pour configurer plus de paramètres, veuillez consulter le Guide CLI sur la page d'assistance du produit.

Après avoir fini de saisir les commandes, cliquez sur Suivant et choisissez le périphérique auquel vous souhaitez appliquer la CLI.

 

 

Cliquez ensuite sur Confirmer , puis sur Enregistrer et vous verrez ce modèle CLI que vous venez de créer, cliquez sur Appliquer pour l'appliquer sur les appareils choisis. Vous pouvez également vérifier s'il a été appliqué avec succès en cliquant sur Afficher les détails de la CLI dans le coin supérieur droit.

Pour tous les paramètres que vous pouvez configurer, veuillez consulter le chapitre 3, la configuration en mode autonome. N'oubliez pas non plus de configurer différents paramètres et fonctionnalités pour les commutateurs dans différentes positions de votre topologie en suivant le principe introduit au chapitre 2.

 

Ici, nous avons fini de présenter comment configurer la surveillance IGMP pour un scénario IPTV d'hôtel typique sur les commutateurs Omada L2+ et L3 en mode autonome ou via le contrôleur Omada SDN.

 

 

 

Est-ce que ce FAQ a été utile ?

Vos commentaires nous aideront à améliorer ce site.

Recommend Products

De United States?

Infos produits, événements, services pour votre pays.